Combien vous coûte votre maison par an ?

Dans une maison, il y a toujours des frais à faire. Un joint à remplacer, une chasse qui coule, la chaudière qui tombe en panne… Au bout de l’année, le budget finit par chiffrer. On a tenté de faire les comptes.

02/09/2019 -
Laetitia M.

« Il y a toujours des frais dans une maison ! » Cette phrase, tout le monde l’a déjà entendue. Outre le loyer ou le remboursement hypothécaire, un logement, qu’il soit neuf ou pas, s’accompagne de dépenses, qui au bout de l’année représentent une coquette somme.

Il y a des frais fixes, comme les contrats d’assurances, les contrats d’entretien… mais aussi les imprévus. Il arrive toujours un moment où un appareil lâche, quelque chose se casse, fuit… Il faut remplacer, faire réparer et d’euro en euro la facture grimpe. Alors combien coûte l’entretien d’une maison, d’un appartement ?

Réponse : 10 400 €/an selon l’enquête de Statbel sur le budget des ménages réalisée en 2016, soit 30,4 % du budget des ménages. Cela comprend le loyer, les charges, les dépenses énergétiques, l’entretien et la réparation du logement. Voyons cela plus en détail…

1. Les charges d’une maison

Outre le loyer qui représente une part conséquente des charges (environ 700 €/mois en moyenne), ce sont essentiellement les dépenses liées aux consommations d’électricité, d’eau, de chauffage (gaz, mazout). Bref, les frais mensuels de votre maison. En appartement, il faudra souvent ajouter les charges communes comme l’entretien du hall, de l’ascenseur, etc.

Évidemment, ces consommations, et donc les coûts, peuvent fortement varier d’un ménage à l’autre. On estime la consommation moyenne d’un foyer :
> électricité : environ 600 à 700 €/an.
> chauffage : plus de 1 000 €/an et, pour beaucoup, environ un mois de salaire.
> eau : 550 €/an environ.
> eau chaude sanitaire : +-/ 400 €.

Total : plus de 2 500 €/an

Curieux de savoir où vous vous positionnez par rapport à la moyenne belge ? Comparez votre consommation d’eau à celle de vos voisins et faites de même pour votre consommation électrique.

2. Les assurances

Qu’on soit propriétaire ou locataire, l’assurance habitation n’est pas une option. Si elle vous couvre en cas d’incendie, elle est aussi utile en cas de tempête et grêle, de catastrophe naturelle, de dégâts des eaux, de bris de glace, d’appareils électriques hors d’usage à cause d’un problème électrique, de vol, etc., etc.

Budget ? 531 €/an en moyenne selon l’enquête sur le budget des ménages réalisée en 2016. Certaines assurance habitation comprennent l’assurance familiale. Mais pas toutes. Le Belge consacre 60 €/an à son assurance familiale.

3. Le coût d’entretien

Dans la check-list de l’entretien de la maison, on trouve :

Les produits d’entretien, et un(e) aide-ménagère

À raison de 4 heures de ménage par semaine, le prix d’une aide-ménagère payée en titres-services revient à environ 1 500 €/an. Ce à quoi il faut ajouter 100€ en produits d’entretien divers, microfibre, raclette…

L’entretien de la chaudière et le ramonage de la cheminée

Entretenir sa chaudière coûte, en moyenne, une centaine d’euros par an pour une chaudière au gaz, un peu plus pour une chaudière au mazout (hors déplacement). Sans parler du ramonage de la cheminée s’il est nécessaire. Mais ne pas prendre soin de sa chaudière vous coûtera aussi de l’argent. Il existe en effet au moins 4 raisons d’entretenir sa chaudière. Non seulement vous diminuez le risque que votre appareil de chauffage tombe en panne, mais en plus, vous consommez moins de combustible : 10%, soit entre 100 et 150 € en moyenne, bref, quasi le prix de l’entretien.

Le nettoyage des gouttières et le contrôle des tuiles

Vous pouvez effectuer cette tâche vous-même. Elle reste toutefois dangereuse. Mieux vaut être prudent. Si vous recourez à un professionnel, il vous en coûtera environ 65 à 70 €/heure.

4. Les dépenses inutiles

Dans votre calcul des frais dans la maison, il ne faut pas oublier ces travaux qu’on remet souvent à plus tard et qui font gonfler vos dépenses.

Des exemples ?

Un robinet qui fuit ou qui goutte à cause d’un joint qui n’est plus efficace peut vous faire consommer 4 litres d’eau par heure ! Et vous coûter jusqu’à 20€/mois.

Une fuite peut concerner un robinet mais aussi les WC, une canalisation, le boiler. Avec parfois des dégâts des eaux dont on se passerait bien : replafonner, assainir les murs, remplacer un plancher. La dépense peut alors vite passer de quelques dizaines à quelques centaines d’euros voire plus. Voici quelques tuyaux pour dire stop aux dégâts des eaux. boxx, 1 des 3 atouts du pack UP, vous aide également à repérer les fuites d’eau, petites ou grandes.

Une autre dépense inutile ? La consommation de veille ! Elle peut se chiffre à 80€ voire 100€/an selon le nombre d’appareils. À quoi vous pouvez encore ajouter ces 7 dépenses inutiles que nous sommes nombreux à faire.

5. Les faux frais

Dans la maison, certains objets doivent être remplacés chaque année voire plusieurs fois par an. Pour des raisons d’hygiène ou d’usure. Parmi ceux-ci, on citera, essentiellement :

> le rideau de douche ;
> la brosse des toilettes ;
> les filtres de l’aspirateur ;
> les oreillers ;
> la lame de la tondeuse ;
> le filtre de la hotte de la cuisine ;
> la batterie du système d’alarme ;
> les piles du détecteur d’incendie.

Mises bout à bout, ces dépenses peuvent vite atteindre 200 à 250 €.

6. Les dépenses « confort »

Du nouveau mobilier de jardin, rafraîchir la peinture du salon, placer des panneaux solaires, compléter sa boîte à outils… Autant de dépenses qui peuvent également augmenter le coût d’entretien de votre maison.

7. Les imprévus

Une vanne thermostatique bloquée, un lave-linge qui tombe en panne, une chasse d’eau qui fuit, un châssis qui ne ferme plus… Autant d’imprévus qui peuvent vous coûter cher. Des gestes préventifs peuvent toutefois contribuer à réduire ces imprévus. Voici une liste de 30 choses à faire pour prévenir plutôt que guérir.

Une panne de chauffage, d’électroménager, un évier bouché, une tuile cassée… Le pack UP propose un nombre de réparations illimité et tous les frais jusqu’à 650€ sont inclus ! Et vous ne devez pas chercher vous-même un professionnel. Une aubaine car bien choisir un réparateur est loin d’être simple !

À lire aussi