6 conseils pour payer moins de frais de réseau avec votre compteur digital

Lancé en 2023, le tarif capacitaire invite à mieux répartir votre consommation d’énergie. Grâce à nos conseils, vos frais de réseau peuvent coûter un montant identique, voire moins, qu’avant son introduction. En plus, la Smart app gratuite d’ENGIE vous montre immédiatement le résultat de vos actions.
Christophe Rochez
22/09/2022 |

L’introduction du tarif capacitaire suscite beaucoup d’inquiétude. Cela aura-t-il pour effet d’augmenter vos frais de réseau ; allez-vous payer le même montant ou moins avec un compteur digital ? La réponse est différente pour chacun.

Mais une chose est certaine : si vous faites l’effort de répartir votre consommation autant que possible, vous allez payer probablement moins de frais de réseau qu’avant l’arrivée du tarif capacitaire. Comment ? Vous pouvez, par exemple, contrôler de forme « intelligente » vos appareils électriques, en utilisant au maximum l’énergie solaire produite par vos panneaux solaires et en surveillant de près vos pics mensuels. Grâce aux six conseils suivants, nous vous aidons à démarrer du bon pied.

Conseil 1 : mesurer, c’est savoir

Pour vous, comme pour votre voisin, à chacun sa consommation d’énergie ! Raison pour laquelle il est compliqué de déterminer précisément l’impact du tarif capacitaire sur votre situation individuelle.

Heureusement, ENGIE a créé un outil pratique et gratuit : la Smart app. Il suffit de connecter l’application à votre compteur digital pour suivre de près vos pics mensuels. Ainsi, dès le premier jour du tarif capacitaire, vous pouvez voir exactement à combien s’élève votre pic mensuel en cours. Encore, mieux : chaque fois que vous générez un nouveau pic mensuel, vous recevez une notification via votre application. En fonction de l’heure exacte, vous êtes alors en mesure de savoir facilement quels appareils ont provoqué ce pic mensuel (les pics mensuels sont disponibles dans l’application dès mi-décembre). 

Notez également que votre application indique votre pic mensuel personnel sans frais supplémentaires. Si vous restez en dessous de ce seuil ? Alors, vous allez payer les mêmes frais de réseau, voire moins, qu’avant l’introduction du tarif capacitaire (dès le mois de janvier). 

Déjà aujourd’hui, l’app Smart vous indique, en euros, combien vous avez consommé et injecté, sur base de votre contrat d’énergie avec ENGIE. Vous pouvez aussi connaître, à tout moment, le montant de votre facture annuelle de régularisation et profiter de conseils pour adapter votre acompte, si c’est nécessaire. Résultat des courses, vous n’avez jamais de mauvaises surprises.

Je veux en savoir plus sur l’app Smart gratuite !

Conseil 2 : répartir pour moins payer

Votre maison est uniquement équipée d’appareils ménagers « classiques » ? Votre plus grand pic devrait alors se produire quand vous préparez vos repas sur des taques de cuisson électriques ou vitrocéramiques. Mieux vaut donc ne pas cuisiner et lancer en même temps votre machine à laver, votre lave-vaisselle ou votre sèche-linge. Par contre, si vous allumez la radio ou la télévision pendant que vous cuisinez, cela ne va pas générer un pic mensuel anormalement élevé, susceptible d’augmenter drastiquement vos frais de réseau.

Et si vous avez une série d’appareils « gourmands » en énergie chez vous, comme une borne de recharge pour votre voiture électrique, une pompe à chaleur, une chaudière électrique, un sauna, etc. ? Dans ce cas, mieux vaut ne pas utiliser ces énergivores en même temps et répartir leur utilisation tout au long de la journée. Évitez également de les brancher quand vous cuisinez ou vous faites, par exemple, une lessive. Des bonnes habitudes à prendre dès le premier jour de l’introduction du tarif capacitaire, afin d’empêcher autant que possible une augmentation de vos frais de réseau. Autre bonne idée ? Contrôler tous vos appareils de forme « intelligente ».

Conseil 3 : miser sur l’autoconsommation

Avez-vous des panneaux solaires sur le toit de votre maison ou envisagez-vous à l’avenir d’en installer ? Dans ce cas, le bon réflexe consiste à consommer au maximum votre « propre » énergie solaire, au moment où elle est produite. Par exemple, pensez à recharger votre voiture électrique quand le soleil brille. Mais assurez-vous d’adopter une recharge lente, car cela va permettre de lisser votre pic de consommation le plus élevé. Concrètement, comment faire ? 

Commencez par identifier les gros consommateurs d’énergie de votre habitation (c’est-à-dire, ceux qui nécessitent une puissance élevée pendant une longue période, comme une borne de recharge, une pompe à chaleur, un sauna, etc.) et tentez de les mettre seulement en route, lorsque les rayons du soleil alimentent vos panneaux solaires.

Conseil 4 : piloter « intelligemment » vos appareils

De nos jours, il existe de nombreux moyens pour planifier et contrôler intelligemment votre consommation. Voici quelques conseils pour vous aider à démarrer.

  • Utilisez le minuteur intégré de votre lave-vaisselle, de votre machine à laver ou de votre sèche-linge. Un moyen pratique pour ne mettre en route vos appareils que quand d’autres ne sont pas en fonctionnement. 
     
  • Pensez aux prises intelligentes. Ces dispositifs vous permettent de définir une heure précise pour allumer les appareils qui ne disposent pas de minuterie intégrée. Vous pouvez alors programmer ces prises intelligentes à l’avance ou les contrôler à distance via une appli.
     
  • Vous avez une voiture électrique ou vous envisagez d’en acheter une ? Sollicitez votre installateur pour qu’il vous propose une borne de recharge intelligente. En outre, il existe des instruments pour contrôler intelligemment votre pompe à chaleur ou votre chauffe-eau thermodynamique. Là encore, votre installateur saura quoi faire. De cette façon, vous répartissez votre consommation au maximum.

Conseil : une autre façon de répartir vos pics mensuels consiste à vous assurer que votre maison est à bonne température quand vous rentrez. Cela permet de ne pas devoir trop chauffer entre 18 h et 20 h, un moment de la journée où vous risquez de devoir allumer d’autres appareils ménagers, comme vos taques de cuisson.

  • Investissez dans un Home Energy Management System (HEMS) ou un Customer Energy Management System (CEMS). Ces systèmes de gestion de l’énergie permettent de faire un usage optimal de vos énergivores, tels qu’une voiture électrique ou une pompe à chaleur, en les combinant parfaitement avec vos panneaux solaires et une éventuelle batterie domestique. Certains de ces systèmes peuvent même prendre en compte votre pic mensuel (car ils sont souvent reliés à votre compteur digital) et contrôler de forme intelligente votre consommation, dans le but d’éviter de nouveaux pics. 

Remarque : il faut évidemment faire le calcul pour savoir si le jeu en vaut la chandelle. En d’autres mots, vérifier si le cout de l’investissement dans un tel système n’est pas supérieur au surcout des frais de réseau que vous devez payer après l’arrivée du tarif capacitaire.

Conseil 5 : envisager une batterie domestique

Vous avez le choix entre une batterie domestique classique ou intelligente. Les modèles « ordinaires » permettent déjà de réduire considérablement vos pics de consommation. En effet, celles-ci sont capables de stocker votre énergie solaire (produite par vos panneaux solaires quand le soleil brille) pour une utilisation en fin de journée, lorsque vous devez généralement utiliser plusieurs appareils ménagers simultanément. 

Quant aux batteries intelligentes, reliées à votre compteur digital, elles gardent toujours un peu d’énergie en réserve, afin d’éviter de nouveaux pics mensuels. Dès que votre compteur « voit » que vous vous dirigez vers un nouveau pic mensuel, alors la batterie intervient et déploie l’énergie stockée pour lisser ce pic. Smart !

Conseil 6 : opter pour la recharge lente de votre voiture électrique

Généralement, vous avez tendance à recharger votre voiture électrique à la puissance maximale, donc rapidement. Et pour cause, vous n’avez pas toujours le temps d’attendre des heures pour permettre que la batterie de votre voiture se recharge à vitesse réduite. 

Mais si vous télétravaillez de chez vous quelques jours par semaine, alors la recharge lente devient une solution pour éviter un pic mensuel élevé. En fonction du type de voiture et de borne de recharge, vous pouvez choisir de recharger votre voiture à une puissance minimale ou faible. Bien sûr, cela n’a de sens que si vous disposez de suffisamment de temps. Vous avez besoin de faire le « plein » rapidement ? Cela mènera inévitablement à un pic mensuel plus élevé.

Vous voulez connaître le pic mensuel généré par la recharge de votre voiture ? Vous pouvez en savoir plus ici

Vous voulez en savoir plus sur le tarif capacitaire ? Découvrez tout sur ce sujet ici.