Pour éviter les pics de consommation, la Flandre introduit un tarif capacitaire pour l’électricité

Dès le 1er janvier 2023, la Flandre mettra en application le tarif capacitaire sur l'électricité. Concrètement ? La part de la facture liée aux frais de réseau tiendra également compte des pics de consommation des consommateurs. Un changement de taille !
Paul D.
13/04/2022 |

La VREG, le régulateur flamand de l’énergie, a décidé d’instaurer en janvier 2023 un tarif capacitaire pour les frais de réseaux électriques, l’une des composantes de la facture d’électricité. Or le coût de ce nouveau tarif variera selon que l’on consomme notre électricité uniformément dans le temps ou, au contraire, en provoquant des pics de consommation.

Le tarif capacitaire, qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, le tarif capacitaire est basé sur la capacité de l’installation électrique des consommateurs. C’est-à-dire la quantité d’énergie électrique consommable par unité de temps. Le tarif capacitaire est donc un tarif d’achat. Pour votre facture, seul le pic d’achat mensuel est pris en compte, pas le pic d’injection.

Comment est calculé le tarif capacitaire ?

Jusque fin juin 2022, les frais de réseau sont calculés uniquement en fonction du nombre de kWh effectivement consommés par l’utilisateur. À partir de janvier 2023, ils n’entreront en considération que pour 20% du tarif de distribution.

Et les 80% restants ? Ils dépendront des pics de consommation que vous produirez. Les pics de consommation sont toujours mesurés sur des périodes de 15 minutes. Allumer dans cette même période son fer à repasser, son climatiseur, son lave-linge et recharger sa voiture électrique, par exemple, peut provoquer un pic.

Pour calculer les coûts de distribution, c’est le quart d’heure pendant lequel vous consommez le plus dans le mois qui est pris en compte. C’est le pic mensuel. Il y a donc un seul pic (le plus élevé, calculé sur 15 minutes) pris en compte par mois. Pour éviter la possibilité d’un pic trop élevé, nous vous recommandons donc d’étaler votre consommation tout au long de la journée et de la nuit.

Vous craignez de provoquer un gros pic ? Pas de panique. Vous ne verrez pas forcément votre facture exploser. En effet, le calcul de votre tarif capacitaire est basé sur la moyenne des 12 pics mensuels mesurés au cours de l’année. Un pic très élevé ne compte donc que pour 1/12e de tous les pics !

Bon à savoir : l’introduction du tarif capacitaire mettra fin à la distinction actuelle entre tarif de jour et tarif de nuit. Votre fournisseur d’énergie pourra toujours facturer un prix différent pour votre électricité le jour et la nuit mais les frais de réseau, eux, resteront identiques quel que soit le moment de la journée.

Pourquoi la Flandre instaure le tarif capacitaire ?

Pour éviter les pointes de consommation électrique justement ! Qui sont de plus en plus fréquentes car beaucoup d’entre nous prennent de plus en plus souvent de grandes quantités d’électricité sur le réseau à certains moments.  À l’avenir, nous serons aussi plus nombreux à posséder une voiture électrique et à devoir la recharger.

Pour tenir le coup face à cette sollicitation accrue, le réseau pourrait devoir être renforcé. Ce qui pourrait coûter cher. La VREG veut donc anticiper et pousser les utilisateurs changer leurs habitudes et à utiliser différemment l’énergie. Une manière d’essayer d’éviter ou réduire les pics de consommation. Bref, à ne pas utiliser trop d’appareils énergivores en même temps. Et davantage étaler les consommations dans le temps: par exemple, en n'utilisant qu'un seul appareil énergivore à la fois, pendant un quart d'heure. De cette façon, vous évitez les pics.

L’objectif du tarif capacitaire est en outre de répartir les coûts de réseau de façon plus équitable entre tous les utilisateurs.

Le tarif capacitaire nécessite un compteur digital

Détecter les pics de consommation exige d’être équipé d’un compteur électrique digital. En effet, un compteur classique est incapable de faire la différence entre les moments où vous consommez beaucoup ou peu.

Le déploiement des compteurs digitaux a démarré en Flandre en 2019, 80% des habitations devraient être équipées d’ici 2024, et 100% au plus tard fin 2029. Il est d’office installé lors des grosses rénovations, dans les nouvelles constructions ou encore lors du placement d’une nouvelle installation photovoltaïque. Si vous vous équipez d’une batterie domestique , vous pouvez également demander à changer votre compteur électromécanique par un compteur digital (vous profitez d’ailleurs d’un complément de prime pour l’achat de votre batterie pour couvrir les frais du nouveau compteur). On vous en dit plus ici sur le compteur digital.

Et si je n’ai pas de compteur digital ?

Si vous ne faites pas partie des ménages déjà équipés fin 2022, vous payerez alors un montant forfaitaire. Une contribution minimale a en effet été prévue : 2,5 kW de capacité de pointe. Vingt pour cent du tarif capacitaire vous seront également facturés à un tarif plus élevé que les clients qui possèdent un compteur digital.

Quel sera l’impact du tarif capacitaire sur votre facture d’électricité ?

On vient de vous le dire, chaque ménage, ayant ou non un compteur digital, payera une contribution minimale de 2,5 kW. Votre consommation de pointe est moins élevée ? Vous payerez malgré tout pour 2,5 kW.

Toutefois, la VREG estime que le nouveau tarif ne devrait pas avoir d’impact négatif sur votre facture si vous avez une consommation moyenne normale (3500 à 4000 kWh). Le tarif capacitaire pourrait même vous faire économiser quelque 50€ si votre pic mensuel ne va pas au-delà de 3,15 kW. Si vous dépassez ce « seuil », il y aura de fortes chances que votre facture augmente. Selon la VREG, 6 familles sur 10 paieraient moins ou tout au plus 10% de plus qu'aujourd'hui en raison de la nouvelle structure tarifaire.

En revanche, ceux qui ont une consommation électrique relativement faible, environ 1200 kWh, mais un pic mensuel comparable à une famille moyenne, paieraient environ 40 € de plus.

Difficile cependant de calculer aujourd’hui le coût en euros du tarif capacitaire. En effet, les tarifs réseau pour 2022 ne sont pas encore connus. Un tarif maximum temporaire devrait cependant être appliqué.

Bon à savoir : pour l’instant, le tarif capacitaire ne variera pas en fonction du moment où vous provoquez les pics. Si le pic a lieu à en fin de journée quand nous sommes beaucoup à consommer, vous payerez la même chose que si vous l’avez provoqué à un moment de la journée où les pics sont moins nombreux.

Quid du tarif capacitaire pour les propriétaires de panneaux solaires

Depuis le 1er janvier 2021, un tarif d'injection a été instauré pour les propriétaires de panneaux solaires en Flandre. À la mi-janvier, il a également été mis fin au système du compteur qui tourne à l’envers avec tarif prosumer. Tout prosumer ayant déjà un compteur digital bascule d’office dans le système avec tarif d’injection. Ceux qui ne sont pas encore équipés du compteur digital ont toutefois l’opportunité de reporter son installation jusqu’au 1er janvier 2025, et de continuer à profiter du système avec compteur qui tourne à l’envers, suite à un accord convenu entre le gouvernement flamand et le gestionnaire de réseau.

La VREG insiste sur le fait que les économies d’énergie réalisées grâce aux panneaux solaires compenseront largement le surplus éventuel engendré par le tarif capacitaire pour les propriétaires de panneaux solaires qui ne peuvent plus bénéficier du compteur qui tourne à l’envers.

Mais pour éviter toute mauvaise surprise, il s’agira de prendre de nouvelles habitudes…

Comment éviter une facture plus élevée à cause du tarif capacitaire ?

> répartissez davantage vos consommations dans le temps ;

> évitez d’utiliser plusieurs appareils énergivores en même temps durant plus de 15 minutes ;

> installez un compteur digital. Relié à notre smart app d'ENGIE dédiée, il pourra vous indiquer votre consommation en temps réel et vous envoyer une notification si vous provoquez un pic ;

> favorisez la recharge lente de votre voiture électrique si vous en avez une ;

> installez une batterie domestique si vous possédez des panneaux solaires. Vous pourrez profiter au maximum de l’énergie autoproduite et réduirez votre utilisation du réseau. C’est encore plus vrai si vous possédez une voiture électrique ou une pompe à chaleur. De plus les batteries sont désormais rentables en Flandre.