«Nos panneaux photovoltaïques ? Un investissement pour le futur !»

Installer des panneaux photovoltaïques, produire son électricité et faire chuter sa facture mensuelle. C’est ce qu’ont fait Kristof et sa famille dans la région anversoise. Rencontre.

25/02/2019 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

Quand avez-vous installé vos panneaux photovoltaïques ?

« En 2016. Nous avons participé à un achat groupé dans la province. Ce qui nous a permis d’avoir un très bon prix. »

Quelle puissance avez-vous installé ?

« Notre structure de toit est un peu particulière. Nous n’avons pu installer que 6 panneaux en pleine exposition sud. Il n’y avait pas la place pour plus. 12 panneaux ont été placés au sud-ouest pour compléter notre installation. Ce n’est pas optimal mais cela va tout de même nous permettre d’obtenir un très bon rendement. Au total, nos panneaux dégagent une puissance de 4,2 kWc. »

Qu’est-ce qui vous a motivé à placer des panneaux photovoltaïques ?

« Les panneaux photovoltaïques augmentent clairement la valeur de la maison. Nous l’avions complètement rénovée il y a 7 ans. Mais à l’époque, nous ne disposions pas des fonds nécessaires pour investir dans l’énergie solaire. 4 ans plus tard, non seulement notre budget nous le permettait mais en plus le prix des panneaux avait diminué. Cela dit, le motif principal est ailleurs. C’est un investissement pour le futur. Pour donner à nos enfants, des jumeaux de 8 ans, un monde meilleur qu’aujourd’hui. Il faut se montrer responsable vis-à-vis de notre planète. On ne peut pas continuer à épuiser ses ressources et à la polluer. Soyons le plus écologique possible. Et dans cette optique, poser des panneaux photovoltaïques est un acte logique et responsable. »

Compte tenu de l’absence de soutien des autorités régionales, en combien de temps pensez-vous amortir votre investissement ?

« D’après le calcul effectué par la société qui a procédé à l’installation, l’amortissement interviendrait au bout de 8 ou 9 ans. À dire vrai, ce n’est pas le plus important dans ma démarche. »

Avez-vous déjà vu un effet sur votre compteur ?

« En 3 ans, j’ai produit 10 600 kWh dont 3 961 kWh pour la seule année 2018, qui a été une très bonne année pour la production solaire ! J’ai remarqué qu’un jour avec beaucoup de soleil, l’installation parvient à produire 25 kWh. Ce n’est pas mal. Si je regarde ma consommation nette, elle est quasi à zéro. Pour arriver à zéro, je devrais être plus attentif à faire tourner davantage les énergivores de la maison durant la journée. Comme j’ai toujours un compteur bihoraire, j’ai parfois tendance à lancer le lave-vaisselle le soir, par exemple. C’est une erreur. En fait, je n’ai pas changé mon compteur lors de l’installation de mes panneaux solaires car on annonçait l’arrivée du compteur intelligent. J’ai préféré attendre pour éviter de faire deux fois des travaux, et payer deux fois 😉 »

Comment mesurez-vous et surveillez-vous votre production solaire ?

« J’ai installé le module solaire sur mon thermostat intelligent boxx. De cette façon, je peux contrôler ma production à tout moment et surveiller l’historique de production via l’application. J’ai aussi une vue globale sur ma consommation et ma production. Avec le futur compteur intelligent, je pourrai en outre garder le contrôle sur ce que je consomme localement et réduire encore ma facture d’énergie. Si le politique décide de passer à une mesure de l’injection nette et de la consommation nette, évidemment.» (Ndlr – pour plus d’infos à ce sujet, lisez notre article « Panneaux solaires : faut-il craindre l’arrivée du compteur intelligent ? »)

Vous disiez avoir installé des panneaux pour offrir un monde meilleur à vos enfants. Se sentent-ils impliqués ?

« Tout à fait ! Je trouve ça génial qu’ils se sentent impliqués dans ce choix écologique. Par exemple, un jour, j’ai surpris mon fils, qui avait 6 ans à l’époque, debout sur une chaise et regarder la production sur l’écran de boxx. Ils me demandent souvent aussi: ‘la production de nos panneaux couvre-t-elle notre consommation?’, ‘si nous produisons plus, nos voisins peuvent-ils utiliser le surplus ?’ , ‘peut-on économiser l’électricité pour plus tard?’. Mon fils rêve même d’une batterie Tesla pour stocker de l’énergie ! Mais pour cela, il faut d’abord économiser un peu. J’achèterai sans doute une batterie domestique mais d’ici 2 ou 3 ans, quand elle sera moins chère … (rires) »

À lire aussi