Comment les panneaux photovoltaïques sont-ils recyclés ?

Panneaux solaires défectueux, cassés ou en fin de vie font aujourd’hui l’objet d’un recyclage. Il s’agit même du déchet électrique/électronique le mieux recyclé ! Comment, où et en quelle quantité, on fait le tour de la question.

08/12/2020 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

Parmi les avantages d’installer des panneaux photovoltaïques, il y a les économies sur la facture d’électricité, bien sûr. Mais placer des panneaux solaires, c’est aussi investir dans une énergie renouvelable et durable. Pour qu’elle le soit réellement, il était indispensable qu’un réseau de démantèlement et de recyclage des panneaux soit mis en place. C’est le cas depuis 2007 en Europe avec la création de l’association PV Cycle.

Chez nous, c’est l’organisme PV CycleBelgium qui assure la gestion, la collecte et le recyclage des panneaux photovoltaïques arrivés en fin de vie, défectueux ou abîmés.

Quel est l’impact des panneaux solaires sur l’environnement ?

Greenpeace l’a affirmé dans un article, la majorité des panneaux photovoltaïques ne contiennent pas de terres rares dont l’extraction et le raffinage sont très polluants. La plupart de leurs composants sont recyclables à 100%. Et leur empreinte carbone n’a cessé de baisser, passant de plusieurs centaines de grammes à +/-20 à 25 g de CO2équivalent/kWh selon le type de panneau. Bref, les panneaux solaires sont bons pour l’environnement, plus encore depuis qu’ils sont recyclés et d’autant qu’ils contribuent à produire une énergie verte.

Par ailleurs, si l’industrie des panneaux solaires a beaucoup travaillé pour réduire son empreinte environnementale, de nombreux efforts ont également permis de les rendre plus éthiques et plus durables en diminuant, voire en excluant, les métaux rares ou menacés de pénurie et en privilégiant des sites d’extraction n’ayant pas recours au travail des enfants, entre autres.

De plus en plus de panneaux solaires sont recyclés

La durée de vie moyenne d’un panneau photovoltaïque s’élève à 25 ans. Les premières installations datant du début des années 2000, le nombre de panneaux à recycler risque de fortement augmenter d’ici à 2030.

On estime à 95% le taux de valorisation et de recyclage d’un panneau solaire (lire plus bas). Et ce sont 90% des panneaux hors service qui sont aujourd’hui recyclés. Tout bon pour l’environnement !

Pourquoi tous les panneaux solaires ne sont pas recyclés ?

Il existe plusieurs types de panneaux solaires. Les plus répandus sont ceux dont les cellules photovoltaïques sont à base de silicium. Ce sont les 90% des panneaux qui se recyclent.

Quid des 10% restants ? Ce sont les panneaux à base de cadmium, de sélénium, de gallium ou encore de silicium amorphe. On les appelle aussi les panneaux « à couches minces ». Ce n’est pas qu’ils ne peuvent pas être recyclés mais ils nécessitent un traitement chimique avant d’être broyés pour extraire les divers matériaux qui les composent.

Les composants recyclables des panneaux photovoltaïques

Un panneau solaire est composé à 80% de verre. Une matière qui se recycle facilement. Mais d’autres peuvent l’être également :

  • L’aluminium du cadre
  • Les cellules en silicium
  • Du cuivre

En quoi les composants sont-ils recyclés ?

Le verre est transformé en fibre de verre, en matière isolante ou encore en contenants en verre (bouteilles, bocaux…).

L’aluminium, lui, est refondu pour donner naissance à d’autres objets dont, entre autres, des cannettes. Le cuivre est aussi refondu et réutilisé.

Le silicium sert à fabriquer de nouvelles cellules photovoltaïques ou entre dans la fabrication d’appareils électroniques. C’est sa production qui alourdit le bilan énergétique des panneaux solaires.

Seuls les éléments en plastique, comme les boîtiers de connexion, n’entrent pas pour l’instant dans la filière de recyclage. Mais de gros efforts sont réalisés pour qu’à l’avenir la part des matériaux recyclables augmente encore.

Et l’onduleur ?

L’onduleur aussi doit être recyclé. Les installateurs et fabricants se chargent de leur collecte vers les centres de recyclage.

Quid des batteries domestiques ?

Elles font aussi partie des installations solaires. Si elles ne sont pas encore fortement répandues, les batteries domestiques pour stocker l’électricité produite par les panneaux solaires sont, elles aussi recyclables. Bebat s'occupe ainsi du recyclage des batteries vendues par ENGIE.

Bon à savoir : une batterie domestique est rentable en Flandre, pas encore en Wallonie malgré le tarif prosumer ni à Bruxelles.

Quel est le processus de recyclage d’un panneau solaire ?

Le recyclage d’un panneau photovoltaïque a lieu en 2 temps :

> Un démantèlement primaire : le panneau est séparé de son cadre, de la boîte de connexion et des câbles électriques. Plastique, colle, joints sont brûlés.

> Un démantèlement secondaire : chaque composant est extrait couche par couche. On sépare le verre des composites puis des métaux et enfin des cellules de silicium grâce à un traitement thermique après une série successive de broyages. Chaque élément est ensuite acheminé dans sa propre filière de recyclage

Une minute 30 suffit pour le recyclage d’un panneau solaire. Soit une moyenne de 40 panneaux à l’heure, et 4000 tonnes de panneaux par an !

Recycler 1 tonne de panneaux photovoltaïques permet d’économiser environ 1,2 tonne d’émissions de CO2. De quoi faire un sérieux pas vers la neutralité carbone .

Qui paie le recyclage des panneaux photovoltaïques ?

Depuis le 1er juillet 2016, les fabricants/importateurs ou installateurs de panneaux photovoltaïques ont l’obligation légale de déclarer le nombre de panneaux photovoltaïques mis sur le marché et d’assurer gratuitement la collecte et le recyclage des panneaux solaires usagés.

Toutefois, une écoparticipation de 2€ par panneau solaire est désormais facturée aux futures propriétaires d’une installation photovoltaïque dans certaines Régions du pays. C’est le cas en Flandre depuis le 1er juillet 2017 et à Bruxelles depuis le 1er juillet 2020. Pas encore en Wallonie. Le montant totale de cette « taxe » figure sur le devis de la future installation. Ceux qui ont acheté des panneaux avant 2016 quelle que soit la Région ne doivent pas payer cette contribution environnementale.

Qui collecte les panneaux à recycler ?

Depuis le 1er juillet 2016, les panneaux photovoltaïques défectueux ou usagés peuvent être amenés, par les particuliers ou les installateurs, dans divers points de collecte un peu partout en Belgique. Pour les très grandes installations, au-delà de 80 panneaux, il est possible de demander un enlèvement sur site.

Chez ENGIE, nous sommes convaincus que les panneaux photovoltaïques participent à un avenir plus neutre en carbone. Les technologies solaires seront intégrées à nos bâtiments mais aussi à nos véhicules. Certains flottent déjà sur de grandes étendues d’eau, pour créer de grands champs solaires. De plus, leur efficacité augmentera encore et devrait atteindre les 30% au cours de la prochaine décennie. Ce qui fera encore diminuer les prix. L’électricité solaire est aujourd’hui devenue la moins de toutes les technologies renouvelables et fossiles. Solar is king !

Vous avez un projet photovoltaïque ? Téléchargez gratuitement nos 3 guides pour tout savoir sur les panneaux solaires !