À quelles primes avez-vous droit pour le chauffage en 2022 et 2023?

Les Régions proposent des primes pour remplacer ou installer une chaudière ou d’autres équipements de chauffage. Mais ces subventions peuvent fortement varier selon qu’on habite en Wallonie, à Bruxelles ou en Flandre.
Paul D.
05/09/2022 |

Wallonie : les primes chauffage ne changent pas

Un système de primes « énergie » et « rénovation » en Wallonie est entré en vigueur le 1er juin 2019 en Wallonie sous le nom de « primes habitation ». Le système est toujours en vigueur, mais une prime « temporaire » plus accessible pour le remplacement de votre système de chauffage est venue s’ajouter à l’arsenal wallon et permet de ne pas passer par la case « audit logement obligatoire » pour remplacer votre système de chauffage. Explications.

Dans le cadre de la prime Habitation

Les montants dépendent de vos revenus (il y a 5 catégories) et votre habitation doit être âgé de plus de 15 ans. Un audit préalable du logement est obligatoire lors de chaque demande mais cette démarche est aussi subsidiée ((habituellement entre 110 € et 660 €, mais jusqu’à 900 € jusqu’octobre 2023).

Sachez aussi qu'il n'y a plus de prime wallonne pour une chaudière à condensation au gaz mais vous pouvez prétendre à une prime pour ces appareils plus écologiques :

> Le chauffe-eau solaire. De 750 € à 4500 €.

> La chaudière biomasse. De 1000 € à 6000 €. Les systèmes manuels comme automatiques sont éligibles.

> Le poêle local à la biomasse. De 250 € à 1500 €. Il s’agit d’une nouveauté.

> La pompe à chaleur pour le sanitaire. De 500 € à 3000 €. La pompe doit satisfaire à des performances minimales.

> La pompe à chaleur pour le chauffage ou combinée. De 1000 € à 6000 €. La pompe peut être de type sol/eau (géothermique), eau/eau ou air/eau.

> La combinaison chaudière biomasse + chauffe-eau solaire. Vous recevez 150% de la prime de base pour une chaudière biomasse + 150% de la prime de base pour un chauffe-eau solaire.

> La ventilation mécanique simple flux. De 500 € à 3000 €. Fonctionnant à l’électricité, une telle ventilation aide à régénérer l’air dans les maisons hyper-isolées et à éviter la condensation.

> La ventilation mécanique double flux. De 1200 € à 7200 €. Ce système transfère la chaleur de l’air sortant vers l’air rentrant.

Quand introduire sa demande prime ? Une fois l’audit obligatoire réalisé, la demande de primes doit être introduite auprès du Service public de Wallonie. La demande vaudra pour l’ensemble des travaux. Les primes sont versées après que l’auditeur a remis son rapport certifiant que les travaux ont bien été effectués. L’auditeur devra donc repasser chez vous après les travaux.

Bon à savoir : si la prime wallonne pour l’installation d’une chaudière à condensation n’existe plus, les gestionnaires de réseaux (GRD) ORES et RESA, offrent des primes pour une nouvelle chaudière à condensation au gaz et/ou si vous passez du mazout au gaz naturel.

> Selon que vous possédez ou non déjà un compteur gaz naturel, ORES propose plusieurs primes :

– Vous n’avez pas de compteur : le raccordement standard est gratuit. Vous bénéficiez en plus d’une prime de 250€ ou de 400 € selon que vous installez votre chaudière au gaz dans un logement neuf ou que vous remplaciez votre ancienne chaudière par une neuve.

– Vous avez un compteur gaz scellé ou ouvert : la prime s’élève à 400 € pour l’installation d’une chaudière au gaz à condensation.

> Chez RESA, vous recevez 250 € de prime pour l’installation d’une chaudière dans une nouvelle construction. Si vous passez du mazout au gaz, la prime est de 400 €. Dans les 2 cas, le raccordement standard au réseau est gratuit.

Attention, pour percevoir ces primes, votre maison devra être raccordée au réseau de distribution de ces GRD.

Dans le cadre de la prime temporaire pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire – jusqu’au 30 juin 2023

Plus accessible, cette aide wallonne vous permet donc d’éviter l’audit obligatoire du logement. Même si les montants sont identiques que ceux de la prime Habitation, vous pouvez – entre le 1er février 2022 et le 30 juin 2023 - solliciter immédiatement votre prime pour le remplacement de votre système de chauffage. L’objectif ? Encourager les citoyens wallons à faire la transition vers des systèmes renouvelables, tels que la pompe à chaleur, le chauffe-eau thermodynamique et chauffe-eau solaire.

Bruxelles : les nouvelles primes chauffage de la stratégie 2022 « Renolution »

2022 marque une nouvelle page dans les primes bruxelloises pour le bâti avec l’entrée en vigueur du plan « Renolution » au 1er janvier (introduction des demandes dès le 1er mars 2022).

Les montants dépendent des revenus du demandeur (il y a 3 catégories de revenus : I, II, III), du type de logement (appartement, maison, immeuble à appartements, collectif) et de la puissance de l'equipement. 

De plus, vous pouvez bénéficier d’une série de bonus pour encourager les travaux liés au chauffage, ainsi que la réalisation de plusieurs travaux simultanément avec une majoration de 10% (ou 20% pour les faibles revenues) du montant total. Tous les détails sont repris dans ce tableau de Bruxelles Environnement et expliqués dans notre article sur les primes énergie à Bruxelles.

Pour le chauffage, les primes sont :

> Le placement ou le remplacement d'une chaudière au gaz performante neuve, individuelle ou collective, de classe d’efficacité énergétique A : les primes vont de 700 € à 1200 € pour une chaudière jusqu’à 40 kW (au-delà, bonus de 5€/kW). Le tubage dans votre conduit de cheminée existant (maximum 10 mètres), reliée à votre nouvelle chaudière, peut aussi profiter d’un coup de pouce à hauteur de 50 à 60 € par mètre.

> Un bonus « sortir du mazout et du charbon » existe aussi pour encourager les Bruxellois à remplacer leur chaudière à mazout ou leur poêle à mazout ou au charbon par une chaudière au gaz à condensation (ou une pompe à chaleur ou un chauffe-eau solaire). Le montant dépend de votre niveau de revenus (A, B ou C). Si vous possédez une chaudière à mazout, le bonus s’élève à 300€, 350€ ou 500€. Si vous avez un ancien poêle à mazout ou au charbon, les montants sont alors de 600€, 700 € et 1 000€.

> Le thermostat d’ambiance ou optimiseur. De 40 € à 100 €.

> Les vannes thermostatiques. De 15 € à 40 € l’unité.

> Les radiateurs basse température : de 75€ à 200€ pièce.

> La pompe à chaleur pour le chauffage. De 4250 € à 4750 €. La pompe peut être de type sol/eau (géothermique), eau/eau ou air/eau. Elle peut servir exclusivement pour la production de chauffage ou combinée à l’eau chaude sanitaire, mais elle ne peut pas servir de climatiseur.

> Chauffe-eau via pompe à chaleur : de 1400 € à 1600 €.

> Le tubage de la cheminée collective. De 30% à 40% des travaux éligibles. Dans les immeubles collectifs, il est nécessaire de réaliser un tubage afin d’accepter les appareils à condensation.

> Le chauffe-eau solaire. de 2500 € à 3500 € pour une installation comprenant au minimum 2m² de surface optique de panneaux solaires thermiques et d’un ballon d’eau chaude sanitaire.

> Le contrôle périodique de la chaudière. 100 € par inspection mais uniquement pour la catégorie de faibles revenus III. Cette prime aide les ménages modestes à financer le contrôle obligatoire des chaudières au gaz, tous les 2 ans à Bruxelles.

Quand introduire sa demande de prime ? Après la réalisation des travaux, c’est-à-dire après avoir obtenu et payé la facture de solde (dernière facture éligible). La demande de prime se fait via IRISbox, le guichet électronique de la Région de Bruxelles-Capitale, à partir du 1er mars 2022.

Notez enfin que, pour encourager le passage aux systèmes de chauffages renouvelables, il n’y a plus de limite au montant de la prime en fonction de la facture pour la pompe à chaleur, le chauffe-eau thermodynamique et le chauffe-eau solaire.

Flandre : les primes pour les installations de chaleur écologiques

Depuis le 1er juillet 2022, le système de primes en Flandre a été réformé. Résultat : un seul guichet centralisé – MijnVerbouwPremie – pour dix catégories de primes, regroupant la plupart des primes énergie et liées à la rénovation..

Comment ça marche pour les aides « chauffage » ? Cela concerne les logements d’au moins 15 ans. Pour les pompes à chaleur, les chauffe-eau thermodynamiques et solaires, le permis d’environnement doit également avoir été accordé au moins depuis 5 ans et le bâtiment doit répondre aux exigences PEB. En ce qui concerne les montants et les plafonds (en général 40% du montant de la facture), ils varient en fonction de trois catégories de revenus distinctes : les propriétaires à hauts revenus ; ceux aux revenus « moyens » ; les propriétaires aux revenus modestes ou les locataires bénéficiant du tarif social (« clients protégés »).

Voici le détail pour la catégorie « revenus moyens » :

> La pompe à chaleur pour le chauffage. 4000 € pour une pompe sol/eau (géothermie) avec un label produit européen minimum A++ ; 3000 € pour une pompe air/eau minimum A+ ; 2000 € pour une pompe air/eau hybride (c'est-à-dire couplée avec une chaudière au gaz à haut rendement) minimum A+ ; 300 € pour une pompe air/air minimum A+.

Pour les clients protégés, le montant de la prime est majorée de 20 % et le plafond fixé à 50% du montant de la facture. Sachez qu’un client protégé peut voir sa prime doublée s’il installe une pompe à chaleur en remplacement d’un chauffage électrique existant ou si son habitation ne peut pas être raccordée au réseau de gaz. Celle-ci peut donc atteindre 9600 € pour une pompe géothermique…

Une majoration de la prime est aussi accordée aux utilisateurs domestiques connectés au réseau de distribution d'électricité ayant un tarif nuit uniquement,

Les primes sont carrément doublées dans le cas où vous remplacez un système de chauffage électrique (avec traif exclusif nuit) par une pompe à chaleur dans un bâtiment raccordé au réseau électrique avant le 1er janvier 2006 ou si votre habitation se situe dans une zone sans réseau de gaz naturel.

> Le chauffe-eau thermodynamique : 450 € avec un maximum 40% de la facture. Cette prime n'est pas cumulable avec un chauffe-eau solaire et inversement. .

Une majoration de la prime (540 €) est accordée aux utilisateurs domestiques connectés au réseau de distribution d'électricité ayant un tarif exclusif nuit. Idem pour les revenus modestes, avec maximum 50% de la facture.

> Le chauffe-eau solaire. 550 € par m2 de panneaux installés, avec un plafond global de 2750 €.

> La prime pour une nouvelle chaudière au mazout a disparu. D’ailleurs, il n'est plus possible, depuis le 1er janvier 2022, de remplacer une chaudière à mazout usagée par une autre chaudière à mazout à condensation, lorsque le réseau de gaz est disponible dans la rue, sauf s’il est démontré que les chaudières au mazout sont aussi efficaces que les dernières chaudières à condensation au gaz naturel. La chaudière à mazout est également interdite dans les nouvelles constructions et les grosses rénovations (qui nécessite un permis de construction ou d’urbanisme).

 

Les primes « réservées » aux revenus modestes ou clients protégés. Une prime de 1800€ est accordée pour remplacer votre ancienne chaudière au gaz naturel (à condensation ou non) par une neuve (à condensation). Pareil si vous changez votre système de chauffage au propane ou butane par une chaudière au gaz naturel à condensation ou par une autre chaudière propane-butane à condition, alors, que le réseau de gaz naturel soit inexistant dans votre rue.

> Une prime de 2500 € (avec un maximum de 50% de l’investissement) est également accordée pour passer du mazout au gaz naturel. Découvrez les 9 avantages à passer du mazout au gaz naturel  !

> Une prime de 2500 € si vous remplacez votre chaudière à mazout par une système de chauffage au gaz propane ou butane si le réseau de gaz naturel est inexistant dans la rue.

D'autres primes sortent du champ Mijn VerbouwPremie, notamment pour le remplacement des vieilles chaudières dans le cadre de rénovations. Elles sont payées par l'administration flamande du logement.

Où demander ces primes ? Une seule plateforme : Mijn VerbouwPremie. En plus, vous pouvez réaliser une simulation pour avoir une vue plus claire des primes auxquels vous avez droit, en fonction de votre situation.

Note que vous ne pouvez demander My VerbouwPremie que pour les factures pour lesquelles vous n'avez pas encore demandé de prime de rénovation auprès de Wonen-Vlaanderen et/ou de prime énergétique auprès de Fluvius.

3 Régions : une réduction temporaire de la TVA

Au début de l’été 2022, le gouvernement fédéral a également décidé d’encourager les systèmes de chauffage renouvelables. Concrètement, le taux de TVA passe temporairement de 21% à 6% pour les pompes à chaleur, les chauffe-eau thermodynamiques et les chauffe-eau solaires. Cette mesure est valable pour les habitations de moins de 10 ans jusqu’au 31 décembre 2023.

Découvrez aussi les primes isolation en Flandre.