9 avantages à passer du mazout au gaz pour votre chauffage

Vous projetez de troquer votre chaudière au mazout contre une au gaz ? Parce que des canalisations de gaz naturel passent à présent dans votre rue ? Parce qu’une chaudière au gaz pourrait être plus avantageuse ? Et pour ces 9 avantages ?

13/07/2020 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

La chaudière au gaz séduit quasi la moitié des Belges (47%) comme système de chauffage. Nous nous sommes penchés sur les raisons de ce choix et nous avons pointé au moins 9 avantages de passer du mazout au gaz.

1. Une chaudière au gaz est plus économique

Si vous devez remplacer votre chaudière, un modèle à condensation au gaz vous coûtera moins cher que son équivalent au mazout. Comptez 4500€ au gaz contre 6500€ au mazout.* Vous devrez toutefois ajouter +/- 1000€ de frais pour un raccordement standard depuis votre maison jusqu’au réseau de gaz de la rue. Certains gestionnaires de réseau (GRD) offrent le raccordement standard gratuit si vous passez du mazout au gaz et parfois même une prime supplémentaire. C’est le cas notamment chez Ores et Resa. Et pour les chaudières, il existe aussi des primes très intéressantes pour passer du mazout au gaz dans les 3 Régions.

Bon à savoir : l’ancien circuit de chauffage de votre maison pourra être réutilisé avec la nouvelle chaudière au gaz. Seule la cuve à mazout devra être mise hors service (voir point 3).

2. La chaudière au gaz doit être légalement moins souvent contrôlée

Alors que la chaudière au mazout doit être contrôlée tous les ans (c’est une obligation légale dans les 3 Régions), le contrôle périodique obligatoire n’a lieu que tous les 3 ans pour la chaudière au gaz en Wallonie, et tous les 2 ans à Bruxelles et en Flandre !

3. Avec le gaz, plus besoin de citerne !

Si vous avez une citerne aérienne, vous pourrez vous débarrasser de cette citerne encombrante et retrouver un peu plus d’espace dans votre jardin. Si vous avez une citerne enterrée, il faudra soit l’évacuer soit procéder à son inertage (par exemple en la remplissant avec du sable).

Ceci est évidemment valable si vous disposez du gaz dans votre rue. Si pas, vous pourrez malgré tout vous chauffer au gaz mais au propane, pas au gaz naturel. Et il vous faudra alors quand même une citerne…

4. La chaudière au gaz est moins encombrante

La plupart des chaudières au gaz sont murales. Elles ne prennent donc pas beaucoup de place. De quoi mieux optimiser l’espace dans votre habitation. Il existe cependant aussi des chaudières au gaz au sol.

5. Avec le gaz pas besoin de penser à remplir la citerne

Le réseau de conduites sous-terrain approvisionne en permanence les habitations en gaz. Vous ne risquez donc pas, au beau milieu de l’hiver, de vous retrouver sans chauffage parce que vous avez oublié de faire le plein ou de contrôler la jauge… « C’est une des raisons qui m’ont convaincu de passer du mazout au gaz, confie Willy. Ma jauge de mazout n’était pas très fiable, ma tête non plus d’ailleurs (il rit), et je me faisais avoir chaque année. À mon âge (Ndlr, 77 ans), me retrouver sans chauffage pendant 2-3 jours en plein mois de janvier, je m’en passe volontiers. » De plus, devoir remplir sa cuve à mazout en urgence empêche de faire une analyse des prix et de l’acheter à une période où le coût est moins élevé.

6. Se chauffer au gaz est plus écologique

Le gaz émet jusqu’à 25% de CO2 en moins que les autres combustibles fossiles (pétrole, charbon). Ce qui réduit aussi l’effet de serre. De plus, en brûlant, le gaz naturel produit peu d’azote par rapport au mazout. Ce qui diminue les pluies acides et améliore la qualité de l’air. Moins de risque, aussi, de polluer le sol ou la nappe phréatique puisque vous ne stockez pas le gaz chez vous.

Bon à savoir : pour ces raisons environnementales, le Pacte énergétique fédéral prévoit d’interdire la vente de chaudières à mazout d’ici 2035. Autant prendre les devants…

7. Les canalisations de gaz naturel évitent la circulation des camions de mazout

Le gaz arrivant dans les maisons par les conduites souterraines, c’est autant de camions de livraison de mazout en moins sur la route. La planète s’en porte mieux et la mobilité aussi !

8. Le gaz est un chauffage sûr

Saviez-vous qu’il faut une source de plus de 650°C pour que le gaz naturel s’enflamme ? Il y a donc peu de risque d’explosion ou d’incendie. Le gaz naturel n’est pas non plus toxique. D’où vient alors l’odeur qu’il dégage ? D’un odorant ajouté justement par mesure de sécurité. Ainsi, en cas de fuite – elles sont toutefois très rares – vous pourrez rapidement la détecter et appeler le gestionnaire de réseau.

« Lorsqu’on m’a conseillé de changer ma chaudière à mazout contre une neuve au gaz, je n’étais pas très rassurée, avoue Mariska. J’ai dû m’habituer à l’idée du gaz pour le chauffage. Finalement, je dois bien avouer que la chaudière au gaz était la meilleure solution pour une maison comme la nôtre. Et je n’y pense même plus. »

9. Le gaz naturel est moins salissant

Grâce au gaz naturel, vous pourrez chauffer votre maison sans craindre fines poussières et suie. Vos pièces se salissent moins et votre cheminée, elle aussi, s’encrasse moins. Ce qui nécessite moins d’entretien et un ramonage de la cheminée moins fréquent !

Comment passer d’un chauffage au mazout au gaz ?

La conversion n’est pas du tout compliquée. Elle nécessite juste 3 étapes qu’on vous détaille dans notre article.

*Ceci se base sur les prix de vente moyens pour une installation au gaz et au mazout en 2019 avec ENGIE.

À lire aussi